ChargéEs de cours

Qui enseigne à Polytechnique ?

L'enseignement des cours à Polytechnique dépend de trois postes différents : les professeurEs, les chargéEs d'enseignement et les chargéEs de cours. Les professeurEs et les chargéEs d'enseignement dépendent d'un autre syndicat, l'APEP. La majorité des cours donnés à Polytechnique le sont cependant pas des chargéEs de cours.

Les chargéEs de cours de Polytechnique se distinguent des chargéEs de cours d'autres universités de par leur provenance diverse. Un nombre important de chargéEs de cours sont des étudiantEs aux cycles supérieurs, pour lesquels ce travail est une porte d'accès à une carrière dans l'enseignement. De par les besoins des sciences appliquées du génie, un nombre important de chargéEs de cours travaillent dans l'industrie en même temps qu'ils et elles donnent des charges de cours. Finalement, une autre fraction importante de chargéEs de cours travaille à temps plein à Polytechnique.

Que se passe-t-il en ce moment ?

La convention collective a été signée le 15 septembre, avec effet à partir du 1er septembre 2017.

Qu'y a-t-il dans l'entente de principe ?

L'entente complète est disponible au bas de cette page. Parmi l'ensemble des points couverts, nous notons en particulier les points suivants.

Premièrement, l'ancienneté des chargéEs de cours est reconnue sous la forme du pointage, où 45 heures de cours correspond à un point, 22,5 heures de cours correspond à un demi-point, etc. Le pointage sera cumulé à partir du 1er janvier 2005. 

Afin d'éviter des épisodes de népotismes que le syndicat a eu à gérer dans les dernières années dans l'attribution des cours, les cours seront associés à des exigences de qualifications. Le syndicat peut cependant déposer un grief si jamais certaines exigences de qualifications étaient abusives ou discriminatoires.

Les charges de cours seront distribuées aux chargéEs de cours ayant du pointage, en priorité aux personnes ayant le plus de pointage pour le cours donné. Au premier tour, chaque personne ayant du pointage et désirant donner le cours obtiendra une charge. au deuxième tour, chaque personne obtiendra deux charges. Au troisième tour, chaque personne obtiendra une charge, pour un maximum de quatre charges pour un trimestre. Il est aussi possible de distribuer les charges de cours autrement, si touTEs les chargéEs de cours sont d'accord.

Comme dans les autres universités du Québec, l'employeur peut retirer des charges de cours du processus d'assignation pour les donner directement à des personnes particulières. Un maximum de 5% des charges de cours données aux chargéEs de cours peut être assigné comme bon lui semble. Un maximum de 15% des charges de cours données aux chargéEs de cours peut être assigné aux étudiantEs de Polytechnique. Cette réserve de 15% est supérieure à ce qu'on retrouve dans les autres universités et reflète l'importance que Polytechnique donne aux chargéEs de cours étudiantEs.

L'entente inclut un rattrapage salarial, sous la forme d'une hausse de 22% du salaire à la signature de la convention collective. Une autre hausse de salaire de 2% est prévue pour le 1er mai 2018. Finalement, le 1er mai 2019, il n'y aura pas de hausse de salaire (0%). Les hausses de 2018 et 2019 sont liées à la politique salariale gouvernementale (PSG) négociée avec la fonction publique québécoise, qui n'a pas pu obtenir l'inflation pour 2019.

L'employeur accepte cependant de nous offrir un montant forfaitaire rétroactif pour les charges de cours données entre le 1er avril 2015 et la signature de la convention collective. Les chargéEs de cours durant cette période recevront 300$ par 45h de cours donné durant la période. Ce montant est calculé au prorata ; par exemple, unE chargéEs de cours ayant fait un remplacement de 3h aurait droit à 20$.

L'entente spécifie aussi que les chargéEs de cours ont droit à une journée de congé de maladie sans justification par session. En cas de congé prolongé justifié avec un certificat médical, unE chargéEs de cours peut obtenir 85% de son salaire jusqu'à la fin de la session.

L'entente bonifie aussi le régime québécois d'assurance parentale (RQAP). Le RQAP offre 70% du salaire aux personnes en congé de maternité ou de paternité. L'entente spécifie que l'employeur fournira l'argent supplémentaire pour que le ou la chargéE de cours en congé parental obtienne 88% de son salaire.

Pour contacter le comité de négociation

Avez-vous des questions particulières pour le comité de négociations sur l'entente de principe ? Avez-vous des inquiétudes, des suggestions, des recommandations, des revendications à transmettre au comité ? Vous pouvez contacter le comité directement par courriel au assep.cc@gmail.com. Vous pouvez aussi contacter l'exécutif du syndicat en cliquant sur l'onglet "FAQ".

Texte de l'entente de principe